Sa musique est universelle et intemporelle,
alliant les tendances classiques, populaires et contemporaines,
avec plus de trente millions de disques vendus à travers le monde."





C'est un petit village de Mervent en Vendée, qui a tissé la toile de fond de toute son inspiration musicale. A six ans, il y compose sa première pièce pour orgue.

Août 1969: A 19 ans, Saint-Preux participe au festival de Sopot en Pologne. Il y dirige un orchestre symphonique qui interprète sa première grande composition, "La valse de l'enfance". C'est alors qu'il reçoit le prix de la Presse internationale. Durant son séjour, il compose le "Concerto pour une voix". En peu de temps, cette oeuvre arrive en tête des succès internationaux.

Depuis, plusieurs compositions ont accru sa popularité: "Le piano sous la mer", "La fête triste", "Missa Amoris", "Symphonie pour la Pologne"...

Il crée en 1989 pour l'Unicef «Les cris de la Liberté » un Hymne pour les droits de l’Homme et de la Paix, qu'il interprète place de la Concorde à Paris le soir de la Commémoration du Bicentenaire du 14 juillet, retransmis à la télévision pour plusieurs millions de téléspectateurs. A cette occasion il rencontre sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, à qui il dédit et remet la partition originale.

Il joue avec les plus grands orchestres: l'Orchestre Symphonique de Londres, l'Orchestre Symphonique de Pologne et les Choeurs de Cracovie, l'Orchestre Philharmonique de Paris, l'Orchestre Symphonique de Montréal.

Le "Concerto pour une voix" (plus de 15 millions d'exemplaires entre toutes les versions) et "Le piano sous la mer" (plus de 3 millions d'exemplaires) figurent aujourd'hui parmi les grands classiques de la musique populaire.

"The last opera", enregistré en 1994 avec l'Orchestre The London Symphonic World, renoue avec son inspiration lyrique et romantique.

1996 marque son entrée dans le monde multimédia, il y trouve, comme avec la musique, la liberté de communiquer sans frontières. Il prend prétexte d'une compilation pour offrir à son public son premier CD-ROM et crée un espace Internet pour les artistes et les compositeurs. C'est un lieu de rencontre, une vitrine sur le monde.

En 1999 Saint-Preux retrouve le "London Symphony Orchestra" et invite trois jeunes artistes de talent : Rosemary Phillips, Monelle & Alice de Selys, sur son album "Free yourself".

2007 "Jeanne la Romantique" un album concept qui deviendra un spectacle et un film.